Le Savoir faire

"Déguster un vin ce n'est pas simplement boire une boisson, c'est s'aventurer dans un univers aussi secret que sophistiqué, ou plaisir, traditions, techniques, savoir faire et talents humains se conjuguent pour donner naissance à un grand vin tel que le Châteauneuf du Pape."


-   Nos vins rouges


-Nos Fargueirol sont issus des 13 ha de vignes entourant le château (35ans de moyenne, centennaire pour 1ha30);
-Nos cuvées sont des sélections exceptionnelles de ce terroir;
-Nos Vieux chemin et Jean XXII sont issus de nos 15ha de vignes de terroirs argilo-calcaire (25ans en moyenne).



    Le grenache, majoritaire chez nous (60%) comme dans le sud des côtes du rhône et le sud de la France, exprime ici et sur ces terroirs toute sa quintescence. 
Ce n'est pas un cépage ennuyeux et les vins qui en découlent sont différents chaque année, avec suavité, classe, richesse, fruit, structure et opulence en trame principale, mais est très exigeant question climat, terroir, qualité des souches et du travail accompli dessus tout au long de l'année pour parvenir à sa meilleure expression.
      Syrah (20%) et mourvèdre (10%) complètent l'indentité de notre assemblage, en soutenant le grenache dans son aptitude au vieillessement et en apportant couleur, capacités anti-oxydantes et complexité arômatique supplémentaires .



  • Les Fargueirol 

sont récoltés à mâturité poussée chaque année, afin de vous proposer la quintescence que les conditions du  millésime veulent bien nous offrir.
Nous les élevons à environ 30-50% en demis-muids et foudres de 5 ans pour le plus jeune, afin de ne pas boiser les vins, mais juste de les accompagner dans leur évolution naturelle sans les travestir et garder leur équilibre naturel.

    Ce terroir de galets roulés et l'excellente qualité des souches (40ans de moyenne, faible rendement) permettent d'élaborer des vins puissants, riches, joliement charpentés, avec un fruit intense, envelopant, mûr, complexe ainsi que des épices soyeuses.
    Nous travaillons à maîtriser leur rendements tout au long de l'année afin d'obtenir des vins concentrés aptes à bien vieillir.
    Ce sont des vins qui peuvent être bus jeunes, mais en tant que vins de garde ils nécessitent souvent 2-3 ans ou plus afin d'être à leur zénith et de perdre leur côté parfois "fermé" (signe de qualité, se reporter à la page "nos conseils").



  • Les cuvées


    Encore plus concentrées et intenses que les Fargueirol grâce à une matûrité plus poussée (mais en évitant les écueils de la sur-mâturité) , des rendements encore plus faibles (vendanges en vert), sur un secteur que nous avons identifié comme étant le meilleure du domaine, ce sont des vins de garde d'exception.
    Puissants sans être lourds ou brûlants, ces vins gardent cet équilibre qui nous est cher mais ajoutent un cran de richesse et de profondeur aux Fargueirols "tradition".



  • Les vieux chemin et Jean XXII  

sont nettement différents.
    Ces sont des vins moins charpentés, avec un équilibre plus gouleyant, un fruit plus frais et une plus grande minéralité et vivacité dues aux terrains de lauzes calcaires.
Ils peuvent être bus dès leur jeune âge ou se garder 4-5 ans en général.




    Nous avons également re-planté les "vieux " cépages traditionnels  Provençaux et Languedociens de la période pré-phyloxérique, à savoir Picquepoul et Terret noirs, Counoise, Muscardin et Vaccarèse, que nous micro-vinifions déjà ,et affichent des caractères intéressants et prometteurs!
Bien que faisant partie de la célèbre "symphonie" des  13 cépages, ils sont dans la réalité très minotaires et un peu oubliés  depuis l'irruption post-phyloxérique des principaux cépages que nous connaissons bien aujourd'hui.



-  Notre  Fargueirol blanc


    Notre unique vin blanc est issu de quatres petites parcelles de terroirs bien différents (calcaire, sableux ou argileux) pour un total de 1ha30 sur des vignes de 15 -20 ans en moyenne.
    Notre blanc est un vin d'assemble de clairette (40%), roussane (30%) et grenache blanc (30%).

    Elaboré avec la plus grande attention, c'est un vin complexe,  fruité, floral, équilibré, racé, fin et minéral, sans élevage bois (volonté délibérée!)



-  Notre Côtes du Rhône rosé


    Depuis 2011, nous produisons notre "maubuisson" rosé, ainsi nommé par sa parcelle d'origine.
    Assemblage de grenache et cinsault, nous le vinifions avec la plus grande minutie afin de vous proposer un rosé équilibré, gouleyant,  sur le fruit et la fraicheur, sans les excès d' "arômes artificiels" que l'on trouve pafois sur des vins 
 de vinification très "technologique".



- La durée de "garde" de vos Fargueirol


    Donner une durée de conservation est purement théorique.

    Nos vins sont équipés de bouchons techniques "Diam" depuis 2012, afin d’optimiser le vieillissement et de vous offrir des lots de bouteilles plus homogènes.

Ce sont des bouchons en liège, techniques, traités afin d'éliminer les responsables du redouté "goût de bouchon" ,et assurent une porosité parfaite et maîtrisée vis à vis du milieu extérieur (oxygénation limitée ).
    Ainsi nos vins sont garantis sans goût de bouchon et armés pour un vieillissement optimal par la maîtrise de la quantité d'oxygène qu'ils permettent au vin de recevoir.


    La durée de conservation dépend fortement de la qualité de l'obturateur, qui ne doit pas être totalement hermétique, mais surtout ne pas être trop "poreux", en cas le vin sera rapidement altéré par l'oxydation!
Elle dépend du vin, du millésime, de chaque bouteille même (même si avec nos bouchons vous avez toutes les chances d'avoir des vin plus homogènes et sans goût de bouchon) et surtout de vos propres préférences sur le sujet ! 
    Cependant, pour vous donner des fourchettes de dégusttion optimale et en fonction des millésimes, la dégustation sera idéale pour tous entre:
-1 à 10 pour "vieux chemin" et "Jean XXII";
-2 à 15 ans pour les tradition;
-3 à 20 ans pour les cuvées;
-1 à 5 ans pour les blancs;
-1 à 2 ans pour les rosés.

Personnellement, nous ouvrons des bouteilles de 1960 à 1900, et même si tout change alors, de l'aspect aux arômes du vin, certaines bouteilles sont fantastiques et valent bien l'attente "inter-générationnele"...


-   Notre philosophie


    Depuis toujours, nous sommes des vignerons actifs, expérimentateurs curieux, qui tiennent à réaliser eux mêmes la majorité des travaux du vignoble, de la cave, du commerce.
Nous pensons appliquer une viticulture:

-Paysanne

    Nous nous nous répartissons l'ensemble des travaux vignerons à 4 personnes à plein temps:

-Pierre est gérant au sens large, il est également tractoriste;
-Romain est tractoriste, chef de cave et culture, ouvrier agricole ;
-Aude est commerciale et aide à la vigne/cave;
-Lucas est ouvrier agricole et tractoriste à l'occasion;
-Baptiste, notre oenologue, qui nous conseille si besoin;
-Un tailleur supplémentaire l'hiver et 20 à 25 vendangeurs .
Bien que physique et sans répit, nous tenons à cette viticulture paysanne,  le vin produit étant le fruit de notre labeur.

-Raisonnable et raisonnée

Nous mettons en place des mesures "éconologiques":

-Confusion sexuelle contre et comptage des vers de la grappe;
-Enherbement partiel/complet des vignes;
-Entretien dessous le rang des vignes mécanique (plus de désherbant à terme);
-Du matériel de cave et de vigne récent et efficace;
-Des travaux planifiés et effectués par nous mêmes;
 -Pas d'engrais si absence de carences manifestes;
-Traitements limités au minimum vital;
-Vendange manuelle, double tri des raisin (vigne et cave);
-Régulation de la récolte et faibles rendements (taille sévère, vendange en vert,vieilles vignes);
-Traitements optimaux ( ignorent les week ends, nuits et jours fériés..!)




-   La vinification


   
Notre philosophie est de respecter au maximum le goût original du raisin, pas de faire des vins "maquillés"!


     La dégustation des baies et leur analyse permettent de décider de l'ordre et la date des vendanges.    
    Un premier tri est effectué par les vendangeurs à la vigne pour éliminer les éventuelles grappes pourries , carencées, non mûres.   
    Après récolte, nous séparons les raisins des différents ilôts culturaux (cépages, terroirs, spécificités autres) afin de les vinifier séparément.
    Les raisins réceptionnés en cave sont à nouveau triés sur table de tri, puis éraflés et foulés intégralement, afin de conserver intactes les qualités agronomiques et gustatives des raisins.
    Les cuvaisons sont longues et durent 3 à 5  semaines , les extractions se font en douceur (délestages et remontages) à températures modérées (<28°C) et sont suivies de concert avec notre sympathique et excellent oenologue.
     Le pressurage est pneumatique et les jus sont séparés et vinifiés indépendamment.
    Après la fin des fermentations, les rouges sont soutirés et "descendus" au chai d'élevage, où ils resteront un an environ en demi-muids (cuvées), foudres (13-45hl) ou cuves (béton et inox).
Les blancs et rosés restent en cuves inox afin de garder toute leur fraîcheur.


Pas de boisage excessif, nos contenants en chêne sont grands et âgés d'au moins 5 ans, seuls les 30 à 50%  du vin final le nécessitant séjournant dedans.
Nous apportons grand soin à l'hygiène du chai, au transfert des vins et à leur mise en bouteille


     Ce que l'on évoque moins souvent voire oublie, c'est que nul bon vin sans bons raisins.
Le travail de la vigne occupe toute l'année et  nécessite surveillance, réactivité et implication, la vinification n'est que la partie émergée de l'iceberg:



-   Le travail de la vigne:


  • L'hiver

La vigne est en dormance, la descente de séve automnale a constitué les réserves pour l'année.
La taille occupe le plus clair du temps, à raison de 20 à 30 coupes par cep, pour 3500ceps/ha, je vous laisse devenir le travail...
C'est un travail éreintant, nécessitant implication et application pour être bien réalisé.
Il conditionne la répartition et la quantité de la récolte à venir, c'est donc primordial!



- avant tout,  la saison de la taille !
-les sarments sont broyés;
-labour éventuels des inter-rangs;
-labour dessous le rang (= désherbage mécanique), videos youtube:

https://www.youtube.com/watch?v=Ilj0At4ckzg
https://www.youtube.com/watch?v=Vneuxz_c4LU

-éventuels travaux de plantation;
-éventuels travaux de remplacement des ceps morts/manquants (mini pelle, plantation des tuteurs, pose des filets etc);
-entretien du palissage


  • Le printemps et début d'été

La vigne redémarre au printemps avec le débourrement : les bourgeons s'ouvrent et laissent apparaître les jeunes pousses, période de grande fragilité aux aléas...
 C'est le moment de traiter le vignoble, pour les protéger contre les parasites et les maladies, travail chronophage, exigeant et coûteux mais indispensable  au maintien de la récolte, des feuilles et même à la pérennité des souches (flavescence dorée).
C'est la période de l'épamprage, qui consiste à enlever les gourmands, ces rameaux improductifs poussant sur le tronc de la vigne ou les bois anciens.
De l'attachage des pampres pour former les ceps.
De la remontée des fils palisseurs pour un plan de égétation droit sur cépages à port retombant (syrah, roussane, etc)
On laboure ou entretient le rang enherbé (pour limiter l'usage en force du tracteur,  contrôler la vigueur et conserver un sol "vivant" )

-labour dessous le rang (2 à 4 passages);
-tonte ou labour (2 à 4 passages);
-débourgeonnage/épamprage des pieds (1 à 3 passages);
-attachage des pampres (1 à 3 passages);
-écimage/rognage  "légers" (1 à 3 passages);
-traitements  (5 à 7 passages);
-remontage des fils  (2 à 3 passages);
-arrosage éventuel des plantiers/remplaçants;
-désherbages à dos, localisés si nécessaires


-L'été 


Au début de l'été, le raisin grossit tout en restant vert. 
Dans la peau des grains se forment les polyphénols, ces substances responsables de la couleur du raisin.
Une fois véré, le raisin va accumuler des sucres et perdre de son acidité. 
Sa peau s'assouplit, s'affine, se fragilise : c'est durant cette période de maturation que se joue la qualité du millésime.
Période critique concernant la récolte à venir, les dés sont jetés c'est au climat d'opérer !


(en plus des travaux du printemps)
-arrosage éventuel des plantiers/remplaçants;
-vendanges en vert;
-nettoyage cave et matériels;

-L'automne

Saison de grand stress pour le vigneron qui doit jauger le risque, l'opportunité ou non de récolter à telle date...  et gérer beaucoup de choses en même temps...


-les vendanges! ;
-la vinification (+ décuvage, soutirages, assemblages etc);
-les semis;
-labour dessous le rang (0/1 passage);
-prétaillage (prestataire)


-Toute l'année:

-la gestion;
-préparation / suivi des commandes;
-la prospection commerciale;
-les mises en bouteilles etc;
-entretien palissage / matériel etc
  • remontage fils palisseurs